Qui sommes nous ?

 

L’ AMACCA de la Roya est née du collectif Multiprise

Multiprise c’est la mutualisation d’artistes issus de disciplines multiples : danse contemporaine, théâtre, clown. En 2011 quatre individus – Michaël Allibert, Olivier Debos, Nathalie Masseglia et Delphine Pouilly – mettent en commun leurs forces et inventent des actions sur le territoire du 06 (littoral, moyen et haut pays) : mise à disposition d’espace de travail pour les compagnies professionnelles, rencontres face-à-face entre un artiste et un spectateur à Nice (« Soli Me Tangere ») et la création d’une AMACCA (Association pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique) dans la vallée de la Roya et de la Bévéra.

Multiprise est un outil de développement pour les écritures contemporaines et le dynamisme du spectacle vivant dans les Alpes-Maritimes. Un carrefour malléable et poreux où les projets, les envies peuvent se croiser, s’entendre, se risquer, se discuter, se montrer, se créer.

Qu’est ce qu’une AMACCA ?

L’AMACCA permet, sur une zone géographique qui reste locale, d’avoir accès à une « autre culture » grâce à une démarche citoyenne novatrice et locale. Plus concrètement c’est un regroupement de spectateurs qui sont eux-mêmes producteurs, mécènes et programmateurs, autour d’une structure associative démocratique et indépendante.
Le dispositif AMACCA est un modèle socio-économique basé sur le micro-mécénat et la gouvernance citoyenne.

Quelques points déterminants
Pôle de diffusion : organisation régulière de rencontres citoyennes et de manifestation artistiques professionnelles. (concerts, danse contemporaines, théâtre, clown…).

Les compagnies sont choisies par un comité de programmation de 10 personnes. Membres actifs de l’association, elles  se réunissent régulièrement pour éplucher des dossiers préalablement sélectionnés par Multiprise. Les critères de sélection se basent sur l’innovation, la création contemporaine, la pluridisciplinarité…

Pôle de création : soutien à la création artistique à travers l’apport de moyen de production de spectacles et de promotion dans et hors réseau. Possibilité de faire des résidence et des sorties de chantier…

Synergie associative : ces pôles constituent des points d’appui (compétences humaines, moyen de communication, équipements divers) sur lesquels la vie associative alternative locale peut s’adosser pour accroître son potentiel en termes d’échange, d’organisation et d’action.

Les Objectifs
Faire de la culture un bien commun (et non une marchandise) et la rendre accessible à tous les citoyens, dans un esprit de solidarité.
S’emparer des politiques culturelles et devenir spect’acteurs. Les citoyens participent à la diffusion des artistes de tout horizon par l’organisation d’événements culturels.
Préserver et développer la diversité de l’offre culturelle dans la vallée de la Roya et favoriser les créations artistiques locales.

Un exemple idéal
Sur une zone géographique donnée, prenons une base de 200 mécènes qui acceptent de dépenser 150 euros / personne / an.
Soit après défiscalisation, chaque mécène aura véritablement dépensé 51 euros.
Sur cette base : 200 pers. x 150€ = un budget annuel de 30 000 €
Ce qui pourrait permettre d’envisager une programmation alternative à ce qui nous est proposé .